GIEE, retour à la page d'accueil

Détail de l'actualité

Flux RSSImprimer la page

Les collectifs sur le devant de la scène au Salon de l'agriculture 2018 !

3 agriculteurs membres de collectifs d'agriculteurs dont GIEE ont témoigné des vertus des dynamiques de groupe pour la réussite de leur projet lors d'une table ronde organisée par le ministère de l'agriculture au SIA 2018.

Le Salon International de l'Agriculture avait pour sujet phare en 2018 les dynamiques collectives entre agriculteurs.

Pour promouvoir ces dynamiques de groupes, le ministère de l'agriculture a organisé une table ronde "Transition agro-écologique et réduction des pesticides : une aventure collective !" en présence du ministre.

Cet évènement a permis de faire :

  • connaître et promouvoir les initiatives de collectifs d'agriculteurs impliqués dans l'agroécologie et la réduction de l'usage des pesticides auprès du grand public
  • montrer que les changements de pratiques sont possibles
  • sensibiliser aux enjeux des États généraux de l'alimentation
  • présenter la recherche qui accompagne la transition vers le développement d'alternatives aux pesticides.

3 agriculteurs membres de collectifs ont ainsi pu témoigné de leurs projets de groupe :

  • Vincent Martinant - agriculteur en Grandes cultures en plaine de Limagne (Auvergne-Rhône-Alpes) - responsable d'un GIEE animé par la Chambre d’agriculture du Puy-de-dôme regroupant 12 céréaliers et 4 éleveurs travaillant sur l'équilibre de la fertilisation, les échanges entre céréaliers et éleveurs, et associé à un projet de méthanisation. Egalement membre d'un groupe Ecophyto-30 000 animé par le GAB 63 (financement GIEE demandé en 2017, financement 30 000 prévu pour 2018) regroupant des céréaliers pour réduire fortement l'usage des produits phytosanitaires.
  • Grégoire Besson - viticulteur Ecophyto DEPHY sur les coteaux de l'Ardèche (Auvergne-Rhône-Alpes) et chef de culture d'un propriétaire négociant regroupant une vingtaine de personnes. Le groupe Ecophyto DEPHY est assez récent avec 2 années d'exercice et s'est constitué sous l'impulsion de la Chambre d'agriculture de l'Ardèche. Il regroupe une dizaine de viticulteurs dont la plupart sont indépendants ou en coopérative. Les deux thématiques de travail principales sont l'entretien du sol sur les vignobles en forte pente et la réductions voire la suppression des herbicides. De nombreuses expérimentations et test de produits sont en cours : biocontrôle, enherbement des vignes, désherbage mécanique via un treuil autoconstruit. Le groupe animé par la Chambre d'agriculture échange et partage sur les références obtenues.
  • Jules Charmoy, polyculteur-éleveur en agriculture biologique en Dordogne (Nouvelle Aquitaine), il travaille en groupe depuis plus de 15 ans (CUMA entre autres) et pilote le GIEE Méthacycle structuré autour d'un projet de méthaniseur et d'un séchoir à céréales. Il travaille aussi la conservation des sols, la suppression des produits phytosanitaires, l'économie circulaire locale, et le développement de l'emploi sur les exploitations. Le groupe est animé par la FDCUMA de la Dordogne.

Regarder l'intégralité de cette table ronde sur les dynamiques collectives :