GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Auvergne-Rhône-Alpes

Améliorer les pratiques en grandes cultures face à la problématique « adventice

Flux RSSImprimer la page

Stopper l'utilisation de produits phytosanitaires tout en garantissant la viabilité économique des fermes

Ce projet, innovant pour la zone, a été initié par des producteurs en grandes cultures répartis dans la zone de plaine de la Limagne, qui est concernée par des problèmes de pollution des eaux souterraines et superficielles. Ils souhaitent s’impliquer dans une démarche collective de changements de pratiques pour relever le défi majeur et fédérateur des producteurs bio et de ceux qui se posent la question de la conversion, à savoir la gestion des adventices. Afin que ces travaux puissent alimenter les réflexions de modification de pratiques vers le zéro phyto, les producteurs souhaitent faire un lien systématique entre technique et économique, afin de consolider la viabilité économique des fermes. L’objectif est de dégager des marges brutes de références pour les productions phares, à la culture mais aussi à la rotation...

 

DESCRIPTION DU PROJET

Le groupe, mixte car constitué d’agriculteurs bio et conventionnels, souhaite montrer que l’AB peut être une des réponses techniques en se passant de l’utilisation d’herbicides. Cela nécessite un changement complet de manière de penser et positionne l’agronomie, l’observation et la prévention au coeur de la réflexion dans une démarche agro-écologique.


Les actions prévues dans le projet doivent permettre de démontrer la rentabilité économique du « 0 désherbant chimique » pour gérer les adventices en AB et en conventionnel.

  • Il s’agit de construire et stabiliser les itinéraires techniques en lien avec l’enjeu adventice en explorant l’ensemble des leviers qui permettent de limiter les effets néfastes des adventices.
  • Il s’agit également de consolider la viabilité économique de ces systèmes en travaillant sur les charges opérationnelles, les marges brutes, les filières.

 

L’accompagnement mobilise une combinaison originale et variée de formats et d’approches différentes et complémentaires, au sein du groupe, pour le fédérer, et hors du groupe (vers les fermes en questionnement vers une pratique zéro phyto ainsi que les fermes en conversion) pour essaimer : voyages d’études, réunions de projet, formations technico-écomiques, visites bout de champ, tour de plaine, démonstration de matériels, expérimentations de terrain, rencontre avec d’autres groupes, bilan de campagne, diffusion d’infos techniques via une lettre d’information et un blog, échanges avec les partenaires (diversifiés et complémentaires) pour alimenter la réflexion du groupe.

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
24

STRUCTURE PORTEUSE
Bio63

PRINCIPALE PRODUCTION
Grandes cultures

PRINCIPALES THÉMATIQUES
- Agriculture biologique
- Qualité de l’eau
- Diversification des assolements – allongement des rotations
- Couverts végétaux
- Conservation des sols
- Biodiversité domestique et cultivée

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT
Bio63

PARTENAIRES ENGAGES

- AFOCG
- Chambre d'agriculture 63
- Arvalis
- ITAB
- BioAgri
- Axereal bio
- FR CUMA
- VetAgro Sup
- Mission haies
- SMVVA (Syndicat mixte)
- Lycée agricole de Marmilhat