GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Auvergne-Rhône-Alpes

Agriculture durable de moyenne montagne

Flux RSSImprimer la page

Optimisation des agro-ressources des territoires et étude de la relation entre les pratiques des agriculteurs et la qualité des produits en vue de leur valorisation pour une transition agro-écologique du territoire

Dans cette zone de montagne qui cumule altitudes élevées et climat rude, des éleveurs de bovins laitiers et viande souhaitent poursuivre leur réflexion commune autour des enjeux de leur territoire et de leurs exploitations : optimiser l’utilisation de leurs prairies dans l’alimentation de leurs animaux pour une meilleure prévention-santé des animaux et une production de viande qui valorise la qualité de ces herbages.

 

DESCRIPTION DU PROJET

Ces huit paysans de l’est du Cantal, régulièrement réunis dans des formations, ont appris à se connaître et à réfléchir ensemble sur l’autonomie et l’économie de leurs exploitations, notamment via la réduction des charges et de la dépendance aux intrants (aliments, engrais, produits vétérinaires et fioul). Deux thématiques les impliquent plus fortement : l’autonomie fourragère et le lien entre les pratiques – en particulier l’engraissement à l’herbe – et la qualité des produits.

Les actions prévues combinent des formations, des diagnostics collectifs et des échanges techniques autour des différentes thématiques pré-citées : l’engraissement à l’herbe, le
lien entre la flore des herbages et la qualité des produits, la gestion de l’herbe et l’utilisation des milieux atypiques (valorisation des surfaces fourragères semi-naturelles dans les
systèmes d’alimentation des ruminants), la méthode OBSALIM.

La performance économique est recherchée via la diminution des intrants, permise par l’amélioration de l’autonomie alimentaire, la réduction des consommations d’énergie et des achats d’intrants. La performance environnementale réside dans l’augmentation de la surface en prairie et surtout l’augmentation de la biodiversité de ces prairies. La performance sociale visée porte sur la qualité de l’alimentation des animaux et le lien avec la qualité des produits, mais aussi l’entretien des liens entre les éleveurs du collectif ainsi qu’avec d’autres éleveurs.

La diffusion des acquis et la mobilisation d’autres agriculteurs se fera au travers de l’organisation de cafés-paysans thématiques.

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
6

STRUCTURE PORTEUSE
Cant’ADEAR (ADDEAR du Cantal)

PRINCIPALE PRODUCTION
Elevage bovin – orientation viande et orientation lait

PRINCIPALES THÉMATIQUES
Autonomie alimentaire des élevages

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT

Cant’ADEAR (ADDEAR du Cantal)

PARTENAIRES ENGAGES

Lycée agricole de Saint-Flour (membre du GIEE)
GIE Zone verte (vétérinaires)
Société coopérative SCOPELA
Association pour le Développement d'une Agriculture Plus Autonome (ADAPA)
FRCIVAM
Accueil paysan