GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Auvergne-Rhône-Alpes

Graines de l'Ain

Flux RSSImprimer la page

Réduire les intrants en favorisant la biodiversité cultivée

Ce collectif d’agriculteurs en polyculture, associée ou non à de l’élevage, est à la recherche d’une meilleure autonomie des exploitations par la réduction des intrants et l’optimisation de l’alimentation animale. Pour cela, les agriculteurs souhaitent expérimenter la culture de variétés anciennes de céréales à pailles - maïs et oléo-protéagineux - et d’associations céréales-légumineuses pour favoriser les processus naturels. Ils se sont associés à une boulangerie artisanale pour travailler la mise en marché locale de leurs produits.

 

DESCRIPTION DU PROJET

Ces agriculteurs ont l’habitude de travailler ensemble et sont tous membres du projet 3A3B « des variétés Anciennes pour une Agriculture Autonome dans le Bassin de Bourgen-Bresse ».

Le projet prévoit la mise en place d’expérimentations. D’une part des variétés anciennes de blé, de maïs, d’oléo-protéagineux ou d’autres céréales à paille, pour mieux connaître leur adaptation au contexte pédoclimatique local. D'autre part, des cultures associées céréales-légumineuses sont envisagée. Des référentiels agronomiques, technico-économiques, boulangers, gustatifs (pour les blés) et nutritifs (alimentation humaine et animale) seront constitués. L’intégration optimale de ces pratiques dans les systèmes de culture sera réfléchie au sein d’un groupe d’échanges. Les agriculteurs s’interrogent sur le potentiel de valorisation économique des produits de ces cultures, notamment en local, afin de les pérenniser et de les intégrer complètement aux systèmes d’exploitation. Une réflexion collective sera conduite avec des boulangers et des consommateurs sur la mise en place d’une filière de valorisation (conception d’un site collectif de stockage, tri et nettoyage des cultures, connaissance du potentiel du marché, construction de partenariats commerciaux avec l’aval, promotion des produits…).

La performance économique réside dans la réduction des charges d’exploitation et dans la création de valeur ajoutée. La performance environnementale consiste en l’utilisation de variétés moins gourmandes en intrants, ce qui permet de préserver la ressource en eau (enjeu important dans un territoire situé en zone vulnérable). La performance sociale visée repose sur le rétablissement d’un lien producteur-transformateur-consommateur et la création d’emplois locaux.

Les résultats seront largement diffusés auprès du monde agricole et scientifique, et les principes de l'agro-écologie seront valorisés et expliqués auprès des élus et des scolaires.


* Nom du GIEE tel que figurant dans l'arrêté de reconnaissance : « Graines de l'Ain »

A télécharger - Livrables

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
18

STRUCTURE PORTEUSE
Association Graines de l’Ain

PRINCIPALE PRODUCTION
Polyculture – élevage
Polyculture

PRINCIPALES THÉMATIQUES
Semences (autonomie, diversité...)

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT

ADDEAR de l’Ain

PARTENAIRES ENGAGES

Musée départemental du Revermont
Réseau Solimence
CUMA du Gabe
Institut technique de l'agriculture biologique (ITAB)
ARDEAR Auvergne-Rhône-Alpes