GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Auvergne-Rhône-Alpes

Reconquérir les sols et les écosystèmes pour accroître la performance des exploitations

Flux RSSImprimer la page

Opter pour des systèmes respectueux des sols et de l'environnement tout en gardant les exploitations du Roannais économiquement et humainement viables.

Le collectif d’éleveurs bovins porteur du projet GIEE est membre d’une CUMA ; il est confronté à des contraintes de sols (terres argileuses difficiles à travailler, sols pauvres en matière organique), mais également à des enjeux environnementaux et à des charges de travail importantes. Il souhaite changer ses pratiques au travers d’une réflexion de groupe : reconquérir les sols et les écosystèmes pour accroître la performance à la fois économique, environnementale et sociale des exploitations.
 

DESCRIPTION DU PROJET

La performance économique visée par ce projet passe par une meilleure autonomie fourragère, la diminution des charges en intrants (azote, produits phytos, alimentation animale) et en mécanisation (mutualisation).

La performance environnementale visée consiste à préserver les sols, améliorer la gestion des effluents, réduire les consommations d’intrants et d’énergie, augmenter le stockage du carbone, améliorer la biodiversité, limiter le ruissellement et l’érosion, augmenter la capacité hydrique des sols.

Les performances sociales visées sont l’amélioration des conditions de travail (temps, pénibilité), l’augmentation des échanges d’expériences (intérêt du travail, production de connaissances) et la réduction des nuisances (olfactives) aux tiers.

Les actions prévues sont les suivantes :

  • Adapter un ou plusieurs itinéraires techniques en fonction des structures de sols : réduire le travail du sol avec un objectif final de mise en oeuvre du semis direct et limiter les tassements, par de la formation, des échanges d’expérience, la mise en place d’expérimentation et le suivi de parcelles sur différents itinéraires et différents types de sols, l’évolution de la structure des sols et l’élaboration de références ;
  • Trouver des couverts végétaux adaptés aux spécificités du sol, permettant la couverture du sol toute l’année, la réduction du travail du sol, la limitation de la protection phytosanitaire et l’apport d’azote. Utiliser ces couverts dans la ration alimentaire ;
  • Comparer techniquement et économiquement différents systèmes d’épandage d’effluents d’élevage et choisir des systèmes limitant les odeurs et la volatilisation d’azote et permettant de susbstituer les engrais minéraux ;
  • Mettre en place un groupe fenaison (matériel et organisation collective) pour gagner du temps ;
  • Développer et maîtriser une mécanisation adaptée (coûts, temps, consommation des chantiers) ;
  • Mettre en place une banque de travail ;
  • Capitaliser les expériences acquises : visite, formations.

A télécharger - Livrables

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
13

STRUCTURE PORTEUSE
CUMA de la Pacaudière

PRINCIPALES PRODUCTIONS
- Élevage bovin – orientation lait
- Élevage bovin – orientation viande
- Élevage caprins, ovins et autres herbivores

PRINCIPALES THÉMATIQUES
- Conservation des sols

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT
FDCUMA de la Loire (42)

PARTENAIRES ENGAGES
- Comité de développement
- Chambre d’agriculture 42
- FRCUMA Auvergne-Rhône-Alpes
- FNCUMA, réseau de concessionnaires
- Jeunes agriculteurs du canton
- Lycées agricoles du département
- Groupe de recherche (INRA, ISARA) dans le cadre du projet PSDR4 “COTRAE” (Les collectifs agricoles, lieux d’expérimentation, d’échange
de connaissance et d’innovation pour une transition agroécologique)