GIEE, retour à la page d'accueil

Concilier agriculture et eau de qualité

Flux RSSImprimer la page

Une agriculture de conservation pour l’amélioration de la qualité de l’eau, du sol et une plus grande autonomie d’exploitation

Pour faire face à la montée des nitrates dans l’eau issue des captages de l’Auxerrois, un groupe d’agriculteurs précédemment engagé dans des démarches agro-environnementales souhaite tester une nouvelle technique : le semis direct sous couvert.

DESCRIPTION DU PROJET

Le territoire concerné comprend une quinzaine de communes couvrant l’ensemble des aires d’alimentation des captages de l’Auxerrois. La plus grande partie des exploitations est en grandes cultures et la teneur en nitrate de ces captages fait l’objet d’actions publiques depuis plusieurs décennies. Pour éviter de mener des actions curatives en traitant les eaux issues de ces captages, une association s’est créée en 1998, regroupant les agriculteurs, les collectivités du territoire d’alimentation en eau, les entreprises, les consommateurs, ainsi que les partenaires institutionnels et l’Agence de l’Eau. Malgré l’engagement important de tous les acteurs, le niveau de contamination par les nitrates reste élevé et stable.


Le projet, fondée sur la technique du semis direct sous couvert, s’appuie sur l’initiative d’un groupe d’agriculteurs pour répondre aux enjeux du territoire : concilier agriculture et eau de qualité, grâce à des actions efficaces, durables, et économiquement viables. Il prévoit :

  • de mesurer l’impact du semis direct sous couvert sur la qualité de l’eau et des sols en réalisant des mesures sur une parcelle expérimentale, au sol naturellement filtrant et surplombant une source alimentée par une nappe perchée ;
  • de mettre en place un réseau de parcelles d’essai : chaque agriculteur identifie une parcelle représentative de son exploitation sur la zone définie par le groupe et met en oeuvre la technique du semis direct sous couvert en enregistrant des indicateurs sur les plans économiques et environnementaux. Les expériences individuelles seront capitalisées pour obtenir des références techniques (nature des couverts, rotation, techniques culturales…) sur les terres de plateau peu profondes ;
  • de favoriser les échanges au sein du groupe d’agriculteurs, de capitaliser les expériences individuelles et de communiquer auprès des autres agriculteurs du territoire pour partager les résultats des différentes expérimentations.


L’objectif principal du projet est de vérifier collectivement par le suivi d’indicateurs que la technique du semi direct sous couvert permet d’améliorer la qualité de l’eau (reliquat azoté, IFT) et du sol (taux de matière organique du sol, comptage de lombric) tout en obtenant de bons résultats économiques (évolution des charges opérationnelles). L’impact de la mise en oeuvre de la technique sur le temps de travail fait également l’objet de mesures.

A télécharger - Livrables

Contactez

s.vatinelle@plainedusaulce.com

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
24

STRUCTURE PORTEUSE
Association Saulce-Baulche

PRINCIPALE PRODUCTION
Conservation des sols

PRINCIPALES THÉMATIQUES
Diversification des assolements

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT

Association de la Plaine du Saulce

PARTENAIRES ENGAGES

Association de la plaine du Saulce (incluant les collectivités concernés par les captages)
Chambre d’agriculture de l’Yonne
AgroSup Dijon