GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Grand Est

Du semis direct sous couvert à l'agriculture durable

Flux RSSImprimer la page

Ce groupe a pour objectif de mutualiser et de partager les expériences parfois pionnières, entre ses membres mais aussi au-delà, afin d’être un promoteur de l’agriculture de conservation. Il cherche aussi à approfondir certaines thématiques techniques afin de sécuriser les systèmes de cultures.

DESCRIPTION DU PROJET

Le projet rassemble des agriculteurs qui mettent en pratique au moins l’un des trois principes de l’agriculture de conservation : le travail minimal du sol, les associations et les rotations culturales, la couverture permanente des sols. Ils n’ont toutefois pas la même expérience de ces pratiques, certains ont débuté il y a plus de dix ans, d’autres depuis deux ans seulement.

Convaincus des bénéfices agronomiques et environnementaux de ces pratiques, les exploitants de ce GIEE poursuivent deux objectifs :

  • partager et mutualiser leurs expériences des différentes pratiques au sein du groupe, mais aussi auprès d’autres groupes engagés dans les démarches ou les réflexions sur l’agriculture de conservation ;
  • travailler sur des problématiques nouvelles rencontrées ces dernières années en vu de sécuriser la démarche, en particulier sur le contrôle naturel des bio-agresseurs, et l’amélioration de la régularité des résultats techniques.

Plusieurs projets d’expérimentation sont ainsi envisagés :

  • tester des mélanges complexes de couverts d’inter-cultures ;
  • tester des techniques permettant de réduire la dépendance aux désherbants, et améliorer la maîtrise du couvert permanent à base de légumineuses ;
  • travailler à des solutions contre les ravageurs, notamment les campagnols.


La démarche vise à renforcer les fonctionnalités agronomiques des sols (nutrition, tampon climatique) ce qui doit rendre les exploitations moins dépendantes des intrants extérieurs, et en corollaire, des risques économiques sur leurs prix et leur disponibilité. Le levier de la diversité culturale, dans la rotation et dans les parcelles, vise également une régulation des bio-agresseurs par des mécanismes naturels.

Les techniques explorées (couvert permanent à base de légumineuse, associations d’espèces...) cherchent donc largement à mobiliser les potentialités du milieu en vue de sécuriser les productions agricoles, permettant ainsi de diminuer le recours à des intrants de synthèse.

A télécharger - Livrables

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
16

STRUCTURE PORTEUSE
Association pour la Promotion d'une
Agriculture Durable (APAD) Nord-Est

PRINCIPALE PRODUCTION
Polyculture-élevage

PRINCIPALES THÉMATIQUES
Conservation des sols

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT

Chambre d'agriculture de Moselle

PARTENAIRES ENGAGES

Arvalis
APAD (Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable) France
Association BASE (Biodiversité Agriculture Sol et Environnement)