GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Nouvelle-Aquitaine

Couverture permanente des sols et autonomie protéique en élevage bovin

Flux RSSImprimer la page

9 éleveurs des Landes (bovin lait ou viande) cherchent à améliorer leur autonomie fourragère et protéique en valorisant les pâtures et les cultures dérobées afin de réduire leurs charges.

DESCRIPTION DU PROJET

Dans un souci d’efficacité économique et de préservation de leur territoire, 9 éleveurs des Landes s’engagent à modifier leurs pratiques afin d’acquérir une autonomie fourragère et protéique optimale. Un pâturage réfléchi des prairies, permet de réduire les charges liées à l’achat de nourriture tout en valorisant le territoire.

Les membres du collectif ont pour projet de mettre en place une couverture permanente des sols grâce à des cultures dérobées entre deux cultures de maïs ensilage. Une part plus importante de légumineuses sera introduite (couverts hivernaux et/ou prairies). Les prairies seront agrandies (mise en place de surfaces supplémentaires) et pâturées. Le pâturage tournant dynamique sera une des principales innovations développées.
Pour une efficacité optimale, les actions suivantes sont prévues : cartographie des parcelles pâturables, réorganisation des paddocks (clôtures), calendrier et prévision de pâturage, semis de surfaces complémentaires avec des mélanges complexes ou dactyle / fétuque / trèfle. Finalement, les cultures dérobées et le pâturage tournant dynamique seront moteurs du renforcement de l’autonomie fourragère et protéique des exploitations.

Ces éleveurs sont de véritables pionniers. En effet, le pâturage tournant dynamique est très peu pratiqué dans le département des Landes. Sa mise en oeuvre s’inscrit pleinement dans les objectifs de l’agro-écologie puisqu’elle permet une valorisation et une optimisation du potentiel des prairies, une diminution des impacts sur l’environnement (intrants, gaz à effet de serre, etc), une diminution des charges et une utilisation réduite des bâtiments et de la mécanisation d’élevage. En ce qui concerne la couverture des sols en hiver, l’innovation réside dans le choix des mélanges et une réflexion poussée sur des stades de récolte précoce afin d’en augmenter les teneurs en protéines. Ces cultures dérobées participent donc à renforcer l’autonomie alimentaire tout en limitant l’érosion des sols, en favorisant la fixation d’éléments minéraux et en maintenant la matière organique. Enfin les conditions de travail attendues sont moins pénibles (moins de temps en bâtiment) et l’image du métier est valorisée.

A télécharger - Livrables

Contactez

l'animateur du GIEE

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
9

STRUCTURE PORTEUSE
Syndicat Landes Conseil Élevage

PRINCIPALE PRODUCTION
Polyculture - élevage

PRINCIPALE THÉMATIQUE
Autonomie alimentaire des élevages

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT
Chambre d'agriculture des Landes

PARTENAIRES ENGAGES
Entreprise Jouffray-Drillaud

DATE DE RECONNAISSANCE DU PROJET
4 juin 2015

DUREE DU PROJET
3 ans

TERRITOIRE CONCERNE
Sud Adour

Organisme de développement agricole chargé de la capitalisation des résultats
Chambre d'agriculture des Landes