GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Nouvelle-Aquitaine

Développer la culture et la transformation locale du soja bio

Flux RSSImprimer la page

Augmenter l'autonomie protéique d'élevages, allonger les rotations culturales et réduire l'emploi d'intrants

Dans les Landes, 7 agriculteurs bio ou en conversion (éleveurs et/ou céréaliers) poursuivent des objectifs communs : développer la culture et la transformation locale du soja bio, allonger les rotations culturales, afin de réduire l’emploi d’intrants et d’augmenter l’autonomie protéique des élevages.

DESCRIPTION DU PROJET

Plusieurs enjeux ont conduit ces agriculteurs à s’engager : la volonté de pérenniser les exploitations sur la commune de Rion des Landes, où disparaissent petit à petit les élevages ; les sols sableux du territoire qui multiplient les risques de lessivage et de pollution des nappes souterraines ; de forts vents de sable caractéristiques de la région ; et un souci de préservation de la biodiversité et des paysages naturels, dont les Barthes (zone Natura 2000). Pour répondre à ces problématiques, les agriculteurs présents ont concrétisé un travail commun de plusieurs années en portant un projet de GIEE.

Afin de réaliser leurs objectifs, ils se sont engagés à poursuivre le développement de l’agriculture biologique, utiliser de nouvelles techniques plus respectueuses des sols (strip till), diversifier les assolements, allonger et optimiser les rotations. Le développement des cultures de soja ira de pair avec l’utilisation d’un toasteur mobile de soja (CUMA). Un hangar commun pour stocker les céréales et un trieur séparateur seront aussi acquis. De nouvelles rations pour canards, volailles et bovins seront expérimentées. Les échanges de céréales et d’effluents entre éleveurs céréaliers et maraîchers seront consolidés. Enfin, les agriculteurs pourront s’appuyer sur l’unité de trituration de colza et de tournesol de la Coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA) d’Adour Protéoil.

Deux innovations principales sont à souligner :

  • l’innovation technique qu’est le toastage du soja et l’incorporation de soja toasté dans les rations animales ;
  • l’innovation organisationnelle liée à la mutualisation de la production et au travail réalisé en commun.


Finalement, les actions prévues ont pour but d’améliorer les performances agroécologiques du groupe : limitation des impacts par l’augmentation des surfaces en agriculture biologique et la réduction des intrants ; atteinte de l’autonomie complète pour l’alimentation animale grâce au toastage du soja ; diminution des charges par la mutualisation ; maîtrise des coûts de production grâce à une plus grande autonomie…

A télécharger - Livrables

Fiche de description du projet

Reportage France3 Aquitaine - novembre 2015 "Des graines de soja toastées pour en améliorer l'apport protéïnique"

Article de presse La France Agricole - 11 11 2016

 

Reportage France 3 Aquitaine - 2015 "La culture du soja et son utilisation dans l'alimentation animale chez un agriculteur landais à Hauriet (40)"

Contactez

l'animateur du GIEE

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
7

STRUCTURE PORTEUSE
Coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA) de Rion des Landes

PRINCIPALE PRODUCTION
Grandes cultures - élevage

PRINCIPALE THÉMATIQUE
Autonomie alimentaire des élevages

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT
Fédération départementale des Coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA) des Landes

PARTENAIRES ENGAGES
Secopalm
Fédération départementale des Coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA) des Landes
ALPAD (Association landaise pour la promotion de l’agriculture durable)

DATE DE RECONNAISSANCE DU PROJET
4 juin 2015

DUREE DU PROJET
5 ans

TERRITOIRE CONCERNE
Les Barthes et Pays de Moncens

Organisme de développement agricole chargé de la capitalisation des résultats
FDCUMA des Landes