GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Occitanie

Assurer la durabilité des exploitations lauragaises

Flux RSSImprimer la page

Améliorer la gestion des intrants et du sol

Le GIEE AOC Sols, constitué de 15 agriculteurs s'inscrit dans un projet agro-écologique sur le territoire de l'Ouest Audois. Dans une stratégie où les filières, grandes cultures, semences, élevage et viticulture, sont motrices et articulées, le GIEE mobilise les acteurs agricoles et territoriaux pour développer, diffuser et valoriser les techniques de valorisation des sols.

DESCRIPTION DU PROJET

Avec le GIEE, ces exploitants souhaitent travailler ensemble pour valoriser voire améliorer le potentiel agronomique des sols dans le but d’être plus performant tout en ayant un impact limité sur l’environnement. Leur territoire est dominé par les cultures céréalières avec la présence de l’arboriculture et de la viticulture. La proximité de la métropole de Toulouse crée une pression sur le foncier agricole tout en étant un point fort pour la valorisation en vente directe de produits de qualité.

Ces exploitations vont poursuivre le travail déjà engagé au sein du réseau DEPHY des fermes Ecophyto et l’élargir. Semblables en terme de taille, de problématiques et reposant majoritairement sur une production céréalière, elles vont également pouvoir s’appuyer sur la diversité apportée par la présence d’exploitations engagées dans la certification bio ou membres du réseau DEPHY Expé désherbage durable. Ces dernières sont équipées, pour certaines, de matériels pour la transition vers une agriculture plus économe en produits phytosanitaires. L’exploitation de l’EPLEFPA de Toulouse-Auzeville, qui adhère au groupe, sera un support important grâce à sa plate-forme agroécologique.

Le groupe se donne trois ans pour instaurer ce travail collectif, à la fois de mise en commun et d’échanges sur des techniques nouvelles mises en place chez chacun, et également de réflexion pour faire évoluer leur système d’exploitation vers plus d’autonomie et d’économie d’intrants afin d’assurer la pérennité des exploitations.

Le projet vise l’introduction de couverts végétaux en interculture, la réduction de la consommation de produits phytosanitaires et des engrais par la mise en place de pratiques innovantes. Des échanges et rencontres avec des partenaires seront organisés, ainsi que des réunions fréquentes « bout de champ » chez chacun afin d’apprécier les techniques innovantes mises en place et les nouveaux matériels. Les formations et les voyages d’études favoriseront la capitalisation des expériences d’autres régions aux conditions pédoclimatiques comparables.

Il s’agit de pérenniser voire de développer les exploitations en diminuant leurs coûts de production et en améliorant les résultats technico-économiques. Diminuer les intrants et ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre, parvenir à un bilan carbone positif, limiter l’érosion des sols et la lixiviation et favoriser la faune auxiliaire sont au coeur du projet. Les lieux d’échanges permettront aux agriculteurs de discuter de techniques innovantes qu’ils mettent en place sur leurs exploitations et de communiquer avec la population locale.

Les résultats donneront lieu à des articles dans la presse spécialisée. Des journées d’information seront également organisées par la Chambre d’agriculture de la Haute-Garonne sur les différentes thématiques du projet avec un grand nombre de partenaires mobilisés sur le projet, en particulier des Associations Cantonales de Vulgarisation Agricole, des CUMA et des coopératives, ou le centre de gestion.

A télécharger - Livrables

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
9

STRUCTURE PORTEUSE
Association Agro écologue 31

PRINCIPALE PRODUCTION
Grandes cultures

PRINCIPALE THÉMATIQUE
Systèmes autonomes et économes en intrants

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT
Chambres d’agriculture de la Haute-Garonne

PARTENAIRES ENGAGES
Coopérative EURALIS
EPLEFPA Toulouse / Auzeville
Centre de gestion