GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Outre-mer

Mise en place de pratiques d’élevage décontaminantes pour la production de viandes locales saines produites en Martinique

Flux RSSImprimer la page

sur les zones polluées par de la Chlordécone

Depuis la découverte de la Chlordécone dans les sols antillais, l’agriculture martiniquaise n’a eu de cesse de s’adapter afin de continuer à fournir des produits sains et de qualité aux consommateurs locaux. La filière "élevage" n’est pas en reste puisque les détenteurs d’animaux confrontés à la Chlordécone souhaitent mettre en place des pratiques d’élevage agro-écologiques afin de décontaminer leurs animaux sur leurs exploitations et de poursuivre leur activité sous le signe de la rigueur et de la qualité.

DESCRIPTION DU PROJET

Au cours de ces dernières années, les éleveurs martiniquais ont du faire face à de très nombreuses difficultés liées à la Chlordécone. En effet, les animaux de rente (bovins, caprins, ovins, porcins, volailles), élevés dans des zones polluées, concentrent la molécule dans leurs organismes mais également dans les denrées alimentaires qu’ils produisent (viande, lait, œufs). Beaucoup d’éleveurs se sentaient démunis face à cette situation (animaux contaminés, défiance de la population, saisie et destruction des carcasses non conformes…) mais des solutions sont possibles car les animaux exposés à la Chlordécone peuvent être décontaminés en l’espace de quelques mois.

Dans ce contexte, les éleveurs peuvent repenser leur activité professionnelle et les éleveurs-membres souhaitent adopter des pratiques d’élevage agro-écologiques afin de décontaminer leurs animaux dans leurs exploitations. Le projet repose sur trois actions précises. Premièrement : évaluation de l’élevage. Il s’agit de réaliser un diagnostic complet de l’exploitation tant au niveau des pratiques d’élevage qu’au niveau des sources de contamination des animaux. Deuxièmement : élaboration et mise en place d’un plan de décontamination. Le Groupement de Défense Sanitaire de la Martinique (GDSM) fourni un appui technique aux éleveurs-membres afin que chacun d’entre eux bénéficie d’un plan de décontamination personnalisé. Troisièmement : suivi de l’éleveur. Le niveau de Chlordécone présent dans l’organisme des animaux est vérifié et le plan de décontamination est adapté si nécessaire.

Au regard de l’agro-écologie, les performances économique, environnementale et sociale du projet sont les suivantes : produire de la viande saine pour la population martiniquaise,maintenir l’activité d’élevage dans les zones polluées par la Chlordécone, améliorer le revenu des éleveurs concernés par ce problème et améliorer le lien "santé – environnement" des martiniquais.

Contactez

l'animateur du GIEE

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
24

STRUCTURE PORTEUSE
Groupement de Défense Sanitaire de la Martinique (GDSM)

PRINCIPALE PRODUCTION
Élevage

PRINCIPALE THÉMATIQUE
Circuits de proximité et système alimentaire de territoire

AUTRES THÉMATIQUES
Commercialisation et création de filières et signes de qualité
Conditions de travail
Emploi

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT
SCACOM (Société Coopérative Agricole Caprins Ovins de la Martinique)
CODEM (Coopérative Des Éleveurs de Martinique)

PARTENAIRES ENGAGÉS
AMIV (Association Martiniquaise Interprofessionnelle de Viande)
CTM (Collectivité Territoriale de la Martinique)
Chambre d’agriculture de la Martinique