GIEE, retour à la page d'accueil

Concilier l’élevage avec les techniques culturales simplifiées agro-écologiques

Flux RSSImprimer la page

Développer une production végétale économiquement rentable notamment à travers un travail du sol sur la ligne de semi uniquement

Ce projet propose d’aborder conjointement différentes problématiques auxquelles les élevages engagés sont confrontés en développant une production végétale économiquement rentable notamment à travers un travail du sol sur la ligne de semi uniquement.

DESCRIPTION DU PROJET

Ce groupe constitué de 5 exploitations (15 exploitants) a décidé durant l'hiver 2012- 2013 de se lancer le défi de reconquérir ses sols et les écosystèmes pour produire mieux, tout en maintenant le niveau de production et en restant dans le cadre des contraintes d’éleveurs. Même si le réseau CUMA, bien développé sur le secteur, a l’habitude de partager le matériel et de développer le travail en commun, ce projet de techniques culturales simplifié associé au GPS, à l’utilisation des couverts végétaux et à la mutualisation de la traction va permettre au groupe d’aller plus loin et de construire de nouvelles pratiques collectives sur les exploitations dans leur globalité. En effet, la volonté de ce collectif est d'avoir une vision globale des exploitations et de travailler sur l'ensemble des pratiques : améliorer la structure du sol (par les techniques culturales simplifiées), diminuer les charges de mécanisation (traction), réduire l'utilisation de produits phytosanitaires (glyphosate), optimiser l'efficacité du travail (GPS) et atteindre l'autonomie protéique par la valorisation des couverts végétaux dans la ration des élevages. Ce projet prévoit d'une part une phase de prospection et d'expertise des matériels de semi en ligne et d'autre part une phase d'adaptation des itinéraires techniques par expérimentation de semis sous couvert et en ligne.

Les changements de pratiques culturales permettront de :

  • valoriser les couverts végétaux dans la ration animale ;
  • réduire l'utilisation de glyphosate ;
  • enfouir les engrais de ferme et travailler sur l'amélioration de la qualité de l'épandage ;
  • gagner du temps au niveau des cultures pour être plus performant au niveau de l’atelier animal ;
  • respecter les conditions climatiques particulières fragilisant les sols.


Le projet propose de définir :

  • les itinéraires culturaux adaptés à la parcelle et au système d'exploitation ;
  • les outils nécessaires : GPS et travail du sol en ligne ;
  • une nouvelle organisation du groupe : poursuivre la mutualisation de la traction et déléguer certaines tâches à la CUMA.

A télécharger - Livrables

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS

15

STRUCTURE PORTEUSE

CUMA (Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole) de la BRUTZ

PRINCIPALE PRODUCTION

Polyculture-élevage – orientation lait

PRINCIPALES THÉMATIQUES

Autonomie alimentaire des élevages

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT

Union des CUMA des Pays de la Loire (section 44)

PARTENAIRES ENGAGES

  • Solidarité Paysans 72
  • CER France
  • Crédit agricole
  • Groupe Terrena
  • Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique
  • Bassin versant du Semnon