GIEE, retour à la page d'accueil

De l'agriculture de conservation des sols à l'amélioration de la qualité de l'eau

Flux RSSImprimer la page

Ce projet a pour objectif de renforcer la performance globale des exploitations, d'installer des échanges avec les acteurs du territoire et d'augmenter les potentialités agronomiques des sols.

DESCRIPTION DU PROJET

Le nord du bocage Vendée a connu un fort développement agricole dans les années 1970-80. Les structures agricoles ont intensifié leurs productions. En plus de l’élevage bovin traditionnel se sont développés des ateliers hors sol en volailles, lapins et porcs.

Des agriculteurs, soucieux de l’environnement (fuites de nitrates, érosion, faible réserve en eau des sols, diminution de la matière organique) se sont engagés dans la mise en place de semis direct sous couvert et de couverture permanent des sols. L’enjeu touristique lié à la présence du Puy du Fou a incité à la vigilance sur les pratiques agricoles notamment au regard de l’usage des intrants chimiques et des émanations des matières organiques épandues. Un enjeu de pérennité est présent avec des départs en retraite à anticiper.

Dans les exploitations du groupe projet, le système de semis direct sous couvert est bien abouti. Les sols sont couverts par des cultures riches en protéines par l’implantation de luzerne et de méteils. Dans un secteur où la qualité de l'eau est un sujet sensiblela qualité de l’eau, le critère érosion est important. Les agriculteurs de ce GIEE ont choisi d’orienter leur système vers l’agro-écologie en valorisant les capacités productives d’un sol vivant, en recherchant la production maximale de biomasse produite, en recherchant plus d’autonomie en intrants.

Ce projet vise à :

  • Renforcer la performance globale des exploitations par le perfectionnement technique sur l’agriculture de conservation des sols, par les échanges sur la base d’indicateurs.
  • Installer des échanges avec les acteurs du territoire : par la démonstration du lien entre les sols vivants et l’impact positif sur la qualité de l’eau et la réduction de l’érosion.
  • Augmenter les potentialités agronomiques des sols par l’abandon de tout travail du sol, la couverture permanente du sol , la limitation de la germination des adventices, l’amélioration de l’activité biologique, la diversification des plantes cultivées, le stockage de carbone.

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
38

STRUCTURE PORTEUSE
APAD Centre-Atlantique

PRINCIPALE PRODUCTION
Polyculture-élevage

PRINCIPALE THEMATIQUE
Conservation des sols

AUTRES THEMATIQUES AU CŒUR DU PROJET
Autonomie alimentaire des élevages
Biodiversité naturelle (dont éléments de paysages)
Qualité de l’eau
Économies d’énergie

STRUCTURE D’ACCOMPAGNEMENT
FRGEDA Pays de la Loire

PARTENAIRES ENGAGES
NC

DATE DE RECONNAISSANCE DU PROJET
28/12/2018

DUREE DU PROJET
36 mois

TERRITOIRE CONCERNE
Nord du bocage vendéen