GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Pays de la Loire > Pérennisation de l'élevage des porcs plein air et semi-plein air conduits en agriculture biologique

Pérennisation de l'élevage des porcs plein air et semi-plein air conduits en agriculture biologique

Flux RSSImprimer la page

Agriculture bio : pérenniser les élevages porcins de plain air et semi plein air

Un collectif de 8 éleveurs.euses de porcs plein air et semi-plein air installés récemment souhaite mettre en place différents leviers pour assurer la pérennité de leur ferme. Pour ce faire, ils ont choisi de travailler ensemble pendant 3 ans sur différentes thématiques : le naissage et sevrage des porcelets, l'alimentation, la commercialisation et le travail (temps, bien-être…).

DESCRIPTION DU PROJET

Les fermes de moins de 400 têtes comptabilisent moins de 5 % du cheptel porcin ligérien. Ces chiffres soulignent l’importance de l’élevage porcin industriel dans notre région. Les structures "naisseur-engraisseur" de petite taille en Agriculture biologique plein air ou semi-plein air ne sont pas visibles dans les statistiques car elles représentent actuellement très peu d’élevages en Pays de la Loire.

Pourtant, un collectif d’éleveurs et d’éleveuses des Mauges et du Ségréen (Maine-et-Loire) s’est constitué afin de travailler sur la pérennisation de leur élevage de porcs plein air ou semi-plein air conduit en agriculture biologique.

Les enjeux sont les usivants : assurer la durabilité de ces exploitations porcines et témoigner de la pertinence de la faisabilité des élevages de porcs plein air. Le projet vise à renforcer la maîtrise des conduites d’élevage de porcs en plein air et semi plein-air, ce qui sous tend les points suivants : naissage et sevrage des porcelets, alimentation (dans une logique d’autonomie alimentaire), les débouchés en circuits-courts, les conditions de travail... Ce projet est porté sur :

  • journées de formation technique pour maîtriser la conduite des élevages,
  • échanges de pratiques entre éleveurs, pour débattre des réussites, conditions, échec et limites des actions menées,
  • visites d’élevages menés par des éleveurs plus expérimentés,
  • mise à jour des diagnostics afin d’évaluer correctement la portée du projet,
  • capitalisation des résultats obtenus, diffusion des résultats.   

Le collectif espère une amélioration des conditions de travail, des performances techniques des élevages, et un essaimage des pratiques sur le territoire régional.

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
8

STRUCTURE PORTEUSE
CIVAM AD49

PRINCIPALE PRODUCTION
Polyculture-élevage

PRINCIPALE THEMATIQUE
Agriculture biologique

AUTRES THEMATIQUES AU CŒUR DU PROJET
Diversification des activités agricoles ou non-agricoles
Conditions de travail

STRUCTURE D’ACCOMPAGNEMENT
CIVAM AD49

PARTENAIRES ENGAGES
GABB Anjou

DATE DE RECONNAISSANCE DU PROJET
21/03/2019

DUREE DU PROJET
36 mois

TERRITOIRE CONCERNE
Maine-et-Loire