GIEE, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Trouver un GIEE > Par région > Pays de la Loire > Vers des maraîchers bio-économes en intrants, favorisant une biodiversité fonctionnelle et une pénibilité du travail réduite

Vers des maraîchers bio-économes en intrants, favorisant une biodiversité fonctionnelle et une pénibilité du travail réduite

Flux RSSImprimer la page

Favoriser la biodiversité fonctionnelle et réduire la pénibilité du travail pour les maraîchers

Afin de répondre aux enjeux de société (fournir une alimentation de qualité, lutter contre le changement climatique, protéger la biodiversité...), des agriculteurs s'engagent dans une reconception de leurs systèmes agricoles afin de pouvoir s'adapter. Dans ce contexte, de nombreux maraîchers choisissent de produire des légumes en agriculture biologique, mode de production répondant à ces enjeux tout en améliorant leur capacité de résilience. Le projet des maraîchers du groupe est de renforcer les stratégies préventives et curatives "douces" pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires, par la mise place des moyens collectifs pour consolider leurs connaissances et valider l'éfficacité de ces techniques.

DESCRIPTION DU PROJET

Le cahier des charges de l'agriculture biologique privilégie l'utilisation de stratégies techniques basées sur la prévention des maladies, des agresseurs et des adventices, les interventions curatives ne devant être mises en place qu'en dernier recours. Ces interventions curatives sont potentiellement coûteuses financièrement, en main d’œuvre et peuvent avoir un impact sur l'équilibre des écosystèmes (insecticides parfois peu sélectif, accumulation de certaines substances comme le cuivre, pratique impactant la vie du sol...).

Mais la maîtrise des méthodes préventives et curatives "douces" (impact absent ou limité) est souvent complexe, elle exige le renforcement des compétences des producteurs et la vérification de leur efficacité dans nombreuses situations. Le projet des maraîchers du groupe est de renforcer ces stratégies préventives et curatives "douces" pour réduire l'utilisation de produits phytosanitaires.

OBJECTIFS DU PROJET

Les objectifs sont de :

  • réduire fortement, voir arrêter l'usage des produits phytosanitaires autorisés en agriculture biologique comme les insecticides (pyrèthres, spinosad ou micro-organismes) ou d'autres molécules telles que le cuivre, le soufre ou le phosphate ferrique ;
  • diminuer la pénibilité du travail et l'ergonomie sur les fermes ;
  • augmenter la biodiversité sur les fermes ;
  • diffuser les innovations techniques du groupe auprès d'un public professionnel/scolaire ;
  • introduire les arbres dans les parcelles de maraîchage (verger, agroforesterie, haies...) ;
  • améliorer la gestion du sol (fertilisation raisonnée, diminution voir arrêt du le travail du sol, favoriser la vie du sol) ;
  • raisonner le choix des variétés (notamment résistantes aux pressions maladies / ravageurs) - Améliorer l'autonomie (décisionnelle, économique et technique ) et la résilience des fermes.

Les actions suivantes seront menées :

  • échanges entre les producteurs du groupe et hors du groupe ;
  • comparaison de techniques sur plusieurs exploitations et visites "bouts de champs" ;
  • temps de formation avec des intervenants "expérimentés" ;
  • journées de démonstration ;
  • transfert et diffusion des expériences menées.  

Sont attendus du projet le développement des aménagements pour la biodiversité  (bandes floristiques, haies entomofaunes, agroforesterie intra-parcellaire, vergers), la diversification spatiale des cultures au sein des parcelles et l'adaptation des rotations, la mise en place de techniques préventives pour limiter l'enherbement et une meilleur maitrise des techniques alternatives de désherbage, la mise en place de techniques pour limiter les pressions du milieu sur les cultures (ravageurs et maladies).

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
8

STRUCTURE PORTEUSE
GAB 85

PRINCIPALE PRODUCTION
Maraîchage

PRINCIPALE THEMATIQUE
Biodiversité domestique et cultivée

AUTRES THEMATIQUES AU CŒUR DU PROJET
Agriculture biologique
Conditions de travail

STRUCTURE D’ACCOMPAGNEMENT
GAB85

PARTENAIRES ENGAGES
Groupe Dephy du GAB 44
30 000 du civam bio 53
Dephy
GDM 85
Lycée nature
CPIE sèvre et bocage

DATE DE RECONNAISSANCE DU PROJET
21/03/2019

DUREE DU PROJET
36 mois

TERRITOIRE CONCERNE
Vendée