GIEE, retour à la page d'accueil

Vivre au pays

Flux RSSImprimer la page

Economie de proximité et performances agro-écologiques

Coordination de 7 exploitants, le GIEE a pour objectif d’améliorer le rendement écologique et les projets économiques d’agriculteurs engagés dans l’agriculture biologique, à travers des études de marchés et des évaluations des pratiques culturales, jusqu’à la solidarité entre agriculteurs par l’échange de parcelles.

DESCRIPTION DU PROJET

Les exploitations en vente directe sont confrontées à plusieurs freins dans le développement ou la pérennisation de leur activité : des temps de travail très importants, un accès difficile aux investissements de transformation ou de logistique, individuellement, une fragilité des débouchés de par leur spécialisation et une offre commerciale faible au niveau individuel, des coûts de logistique élevés...

Une approche « économie de proximité » qui considère l'offre et la demande de l'ensemble du territoire défini devrait permettre d'améliorer l'efficacité économique des exploitations par une rationalisation des pratiques de production, de transformation et de commercialisation en intégrant tous les opérateurs du territoire (agriculteurs, artisans...).

Ce projet prévoit donc une phase de diagnostic des structures, selon la méthodologie du diagnostic Agriculture Paysanne développé par la Fédération des associations pour le développement de l’emploi agricole et rural (FADEAR) autour de 6 thèmes : l'autonomie, le partage des ressources, la qualité des produits, le développement local, le travail avec la nature et la transmissibilité.

Ce diagnostic est le préalable à la mise en oeuvre des objectifs du GIEE portant sur la consolidation des exploitations à haute qualité environnementale, sur une meilleure valorisation des produits, et sur la pérennisation de la démarche territoriale.

Le plan d'actions s'inscrit dans une triple démarche :

  • diagnostics de sols, identification des leviers d'action (gestion partagée de l'assolement, restructuration parcellaire...), mise en oeuvre des investissements nécessaires ;
  • caractérisation de la demande et de l'offre (quantité et qualité), adaptation offre/demande, mise en place d'outils (régulation, logistique, transformation, contractualisation...) ;
  • gestion collective du foncier de cédants pour installer un porteur de projet, sensibilisation à l'installation sur d'anciennes parcelles en friches ou sur des coteaux, libération de terres grâce à l'optimisation des systèmes d'exploitations.


Ce projet collectif vise ainsi des performances :

  • économiques par l'amélioration de la rentabilité des exploitations et la valorisation des produits en économie de proximité ;
  • environnementales par l'optimisation des pratiques agronomiques et agro-écologiques existantes ;
  • territoriales par la durabilité du projet en termes de transmission des exploitations et d'installation de jeunes agriculteurs.

A télécharger - Livrables

Carte d'identité

NOMBRE D’AGRICULTEURS
7

STRUCTURE PORTEUSE
Association Vivre au Pays 49

PRINCIPALE PRODUCTION
Élevage bovin – orientation lait
Élevage bovin – orientation viande
Maraîchage
Production de farine et de pain (paysan boulanger)
Grandes cultures (céréales)
Élevage porcin
Élevage avicole

PRINCIPALES THÉMATIQUES
Conservation des sols

STRUCTURE D'ACCOMPAGNEMENT

CIAP 49
Association Vivre au Pays 49

PARTENAIRES ENGAGES

CUMA ligérienne
Association Terroirs 44
Abattoir PORCI MAUGES
CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) Loire Anjou
SCIC Nord Nantes
SMIB (Syndicat Mixte des Bassins) Evre Thau
GAB (groupement d'agriculteurs bio) d'Anjou